mardi 26 septembre 2017

Heeeeeey! Hey Baby! (huuu! haa!)

Rassures-toi je ne vais pas te poster une vidéo de moi en transe dans mon salon dansant sur du Dirty Dancing. Ce n'est pas tant que je tienne à mon e-reputation parce que bon là... heu comment dire.. bref.
Non non aujourd'hui on parle trousseau de bébé. Ce truc improbable que je ne couds presque jamais rapport que les bébé ne poussent pas aussi vite dans mon entourage que le bazar qui recouvre mon bureau. M'enfin cette fois j'ai cousu pour ma collègue. Enfin pas pour elle... pour son petit Aurélien.

En juillet, je lui avais demandé si elle souhaitait quelque chose en particulier. J'étais au taquet pour une turbulette, des langes, un nid d'ange, tour de lit, tapis à langer... et là... elle me dit : un plaid! Mais il est où le challenge là, bordel!??? Bon okay elle a déjà tout mais est-ce que c'est une raison valable? Okayyyyy Monsieur est number 4  mais les 3 autres avant c'était des nanas... J'ai insisté "mais tu es certaine non mais parce que je suis motivée". "Non non fais-moi un plaid comme ceux-là ou celui-ci". Ha ben... okay... Et puis le temps est passé, Aurélien est arrivé et d'un coup j'ai été débordée.
Alors rien d'extravagant en soit. Le plus difficile aura été de trouver le tissu. Moi, les mecs, connais pas! Les avions, les trucs multicolores, les voitures... le bleu toussa toussa... j'ai pas en stock. Mais en fouillant bien (genre 2 jours en spéléo dans le placard à tissus)  j'ai trouvé 2 coupons assez "boyesques". Je fais valider à la maman d'abord... nan mais elle m'avait dit du bleu et j'ai quand même une dominante rouge et le rouge ne plaît pas à tout le monde. Heureusement pour mes fesses, j'ai eu un feu vert!


Me voilà donc partie à coudre un plaid dans un coupon de Retro rocket ship de Michael Miller. C'est un peu le coupon de tissu coup de cœur que tu achètes mais que tu n'oses jamais coudre! Mais voilà, ça y est, je lui ai fait un sort. Je l'ai marié avec un coupon de tissu rouge à grosse étoile blanche que j'avais en stock depuis belle lurette. Un petit passepoil blanc et hop! Généralement, je couds le molleton avec les épaisseurs de tissu, mais cette fois-ci j'ai choisi de le glisser à l'intérieur après. Du coup pour le fixer, je réalise une surpiqûre à 6 cm des bords. Finito!  Enfin pas tout à fait... il y avait des chutes!




J'ai décidé depuis quelques mois d'arrêter de garder mes chutes de tissu. [âme sensible s'abstenir] Ce qui n'est raisonnablement pas exploitable part à la jaille (cris horrifiés, consternation, évanouissements, mécontentement, manifestations, révolution et suicide collectif) mais ce qui peut être encore exploité doit être transformé tout de suite! Donc avec les chutes j'ai réalisé un sac pour ranger le plaid avec, s'il te plaît, un appliqué. C'est le petit projet en plus qui te prend en principe 15 minutes mais bien entendu tu veux soigner le truc donc tu sors ta surjeteuse pour faire de jolies finitions au lieu d'un vulgaire point zig-zag à la "one again a bistoufly" et en fait pile à ce moment là... ta surjeteuse pète sa pile et tu dois repasser tous tes fils et tu perds du temps, beaucoup de temps et tu es verte. Mais enfin... tu finis et tu n'as plus qu'une envie... tout offrir à ta collègue! Bon zou... j'y vais, justement c'est aujourd'hui!




lundi 11 septembre 2017

7 ans déjà - L'anniblog et des cadeaux!


 Aloha!

Ce qu'il y a de bien avec mon blog c'est que je l'ai ouvert juste à peine 2 mois après la naissance de Clémentine, donc pour calculer son âge c'est ultra pratique. Il a donc 7 ans depuis quelques jours. L'âge de raison... pas celui où on a toujours raison (ça c'est 40 ans!) mais celui où on devient raisonnable. Est-ce que ce blog devient raisonnable? Humm bonne question, on en parle l'année prochaine si tu veux bien.

L'année dernière j'ai zappé l'anniblog... ouais très bof je sais mais en même temps cela n'a pas empêché la terre de tourner (c'était un test en fait)(peu concluant). Mais cette année je n'y coupe pas et je vais en gâter une ou un! Et pas qu'un peu.

J'ai été tellement occupée à écrire des livres cette année que j'ai négligé le blog au point d'oublier de te faire gagner des exemplaires de mes livres. Tsst tsst tsst j'ai vraiment manqué à tous mes devoirs sur ce point là. En même temps, j'ai bossé comme une damnée pour les 2 premiers et puis comme ça ne suffisait pas j'ai remis ça avec Sabine sur le 3ème. C'était la folie! Mais le rythme s'est calmé alors je peux reprendre le chemin du blog un peu plus sereinement, me poser et te proposer un jeu pour l'anniblog.

Alors alors... Il y aura 1 seul(e) gagnant(e) qui remportera le jackpot! C'est à dire:

1 exemplaire de chaque livre de la collection "Just Do It Yourself" 
aux éditions Le Temps Apprivoisé:
- Objets Design
- Objets Nature
- Objets Récup


1 Mug collector "Et puis la neige elle est trop molle"
(pour ta gouverne il n'en existe que 2 au monde)

et puis une petite surprise! 
(enfin je dis petite... peut-être pas en fait)
(ne cherches pas sur la photo ce que c'est)
(il faut que je réfléchisse encore)




Pour jouer c'est facile,
 il suffit de répondre à ce petit questionnaire* sans oublier de le valider!
Tu peux me laisser un commentaire, j'apprécies toujours de te lire!
On joue jusque lundi 18 septembre à minuit!
Bonne chance à tous et à toutes!


Oups! C'est trop tard!

jeudi 7 septembre 2017

La machine à coudre Silvercrest (Lidl)

Tu es addict à la couture, ce post est pour toi.
La couture te tente, ce post est pour toi.
La couture te tente mais tu ne le sais pas encore, ce post est pour toi.
Tes enfants te piquent ta MAC, ce post est pour toi.

La couture, comme tu le sais c'est mon dada! Un peu de cousette pour mes filles, plus rarement pour moi mais surtout j'adore coudre des accessoires. Même si ce n'est plus le loisir qui emploie le plus de mon temps (à mon grand regret), la couture occupe néanmoins mes pensées et une place considérable dans mon atelier.

Aujourd'hui je veux te parler de la machine à coudre Silvercrest qui sera mise en vente chez Lidl le lundi 11 septembre. Attention, elle risque de partir comme des petits pains donc il faut être au taquet le jour J.
Son prix: 74,99 euros
A noter également que d'autres accessoires coutures seront dispo dont des kits bobines et canettes! Voici le lien catalogue: clic-clic
Perso je dépose les filles à l'école et j'y vais!



Pourquoi est-ce que je te parle de cette machine à coudre?  C'est bizarre, je te l'accorde, car je suis déjà bien équipée. Néanmoins cette machine vaut le détour comme tu le verras un peu plus loin dans l'article. Pour la petite histoire (promis petite), en juin dernier je me suis rendue à Paris pour un atelier couture (manucure-massage-diététique euh non en fait pas diététique du tout!) pour découvrir la machine à coudre Silvercrest. C'est Hélène de Pour mes jolis mômes mais pas que... qui m'a convié à cet event avec plein d'autres supers blogueuses. Pour tester la machine in situ Hélène nous a proposé de coudre un sac en toile de jute et jacquard. Bref, on a papoté et surtout cousu notre sac nous permettant ainsi de nous faire notre propre opinion sur cette machine. La matinée est passée ultra vite (trop vite) et puis c'était déjà l'heure de se quitter. Nous ne sommes pas reparties les mains vides: le livre d'Hélène "Mes jolis sacs... mais pas que..." et... une machine à coudre. Naïvement, je pensais ne rien recevoir alors c'était une agréable surprise. Comme j'avais trouvé la machine plutôt sympathique, en avoir une sous la main à la maison, me permettrait de la soumettre à quelques tests supplémentaires.

Cet été donc, j'ai pris le temps de coudre un peu et j'ai utilisé la machine à coudre Silvercrest histoire de voir ce qu'elle avait dans le ventre.
D'emblée, j'étais plutôt confiante dans la machine, parce que:
- ma première machine à coudre (mécanique) était un premier prix de supermarché et elle ne m'a jamais fait défaut.
- ma première surjeteuse était une Silvercrest de chez Lidl et me suffisait.

Aujourd'hui, j'ai une machine à coudre électronique mais au final je fais la même chose qu'avec la mécanique, disons que je me suis "embourgeoisée". Avec la surjeteuse, c'est un peu différent, j'ai gagné en précision.

Si je fais le tour de la machine à coudre Silvercrest elle a tout ce qu'il faut pour permettre à quelqu'un de démarrer la couture. C'est une mécanique donc les réglages on doit les faire soi-même mais cela me semble indispensable quand on commence à coudre. Au moins quand ça merdouille, on peut comprendre ce qu'on a fait de mal. La machine a suffisamment de fonctions pour satisfaire tout le monde: les standards (droit, zig-zag), point de surjet, overlock, point de feston, triple point droit élastique et aussi des points fantaisies. Elle permet de faire des boutonnières également.
Au niveau de l'équipement fourni avec la machine: des canettes, quelques bobines de fil, 1 pied standard, 1 pied à fermeture éclair, 1 pied à boutonnière, 1 pied à bouton, 1 pied à ourlet, 1 guide (pour aider par exemple à faire du matelassage), 1 découd-vite, 1 support à bobine supplémentaire, des tournevis, de l'huile, 2 arrêts pour bobine, 1 plaque à repriser, 1 enfile aiguille (ou passe fil), des aiguilles dont 1 aiguille jumelle, une housse de protection. Le tout se range dans le boitier amovible qui permet de dégager le bras de la machine.
Il y a un bouton pour la longueur du point et pour la largeur du point. On peut régler la tension du fil supérieur facilement avec une molette.
Côté bruit, c'est correct, même plutôt agréable. Personne n'est venu se plaindre qu'on n'entendait pas la TV à côté.

Lors du test parisien, j'avais noté 2 points très positifs: la machine a un bon entraînement et supporte très bien les épaisseurs. Ce sont, à mon avis, 2 qualités indispensables surtout quand on coud des accessoires ou quand on souhaite se spécialiser dans la couture d'ourlets de jeans! A l'atelier, j'ai voulu voir comment elle se comportait avec du tissu enduit: TOP! (pour coudre sur l'endroit de l'enduit j'ai utilisé ce pied téflon). Ensuite, je suis passée à la phase: cousons-du-molleton-pour-voir-un-peu! Là encore, la machine a assuré. Autant te dire que je suis vraiment emballée.
Ensuite, j'ai pensé à Marine (10 ans) qui me harcèle pour apprendre à coudre. Mais heu comment te dire... personne ne touche à ma machine sauf moi. Donc j'ai sauté sur l'occasion pour lui faire tester la machine Silvercrest. C'est drôle, d'ailleurs, de voir comme elle était concentrée. Mais bref, ça lui a bien plu de la tester. Son avis: "C'est moins compliqué que la tienne avec tous les boutons et il y a une pédale!" (oui je n'utilise pas la pédale sur mon électronique) J'en conclus que la machine à coudre Silvercrest peut être mise dans les mains des enfants (sous surveillance) et que c'est 100 fois mieux que les pseudo cousettes qui ne font que du point de chaînette.



Bilan très positif donc pour la machine à coudre Silvercrest que je recommanderai les yeux fermés. Le rapport qualité/prix est plus que satisfaisant et si vous souhaitez démarrer la couture avec celle-ci c'est un bon plan. Si vos enfants souhaitent apprendre à coudre, c'est peut-être là le cadeau de Noël (ou d'anniversaire) à acheter en avance, au pire ça vous fera une seconde machine pour vous. Je ne suis pas la seule à en penser du bien comme vous le verrez sur cette petite vidéo réalisée par Lidl: clic-clic. Je remercie encore toute l'équipe et Hélène pour ce bon moment et pour la machine of course qui a été adoptée par Marine à mi-temps!

PS: bientôt je te montre mes cousettes et - bonne nouvelle - il y aura un tuto couture!

***
Comme un cheveux sur la soupe, je tenais à te préciser que ce billet n'est pas sponsorisé, que personne ne m'a demandé d'écrire quoi que ce soit ici ou sur les réseaux sociaux. Je le fais simplement parce qu'il me plaît de partager ce bon plan avec toi!

jeudi 31 août 2017

Objets Récup

Me voilà très excitée (encore) de vous annoncer la parution de mon troisième livre aujourd'hui:
 Objets récup - Just do it yourself  
aux éditions Le Temps Apprivoisé.

"QUOIIIIIIII??? un troisième livre dans l'année? Tu prends de la drogue?"

Mais non, mais non... même pas! J'ai encore mieux: une co-auteure que tu connais certainement: Sabine du blog Anisbee. Il ne s'agit donc pas de dire "mon" livre mais "notre" livre à Sabine et à moi. Ce simple mot est doux à mes oreilles parce que c'est une joie de travailler avec Sabine, qu'elle déborde d'idée et qu'elle a beaucoup d'humour.

J'ai été vraiment heureuse qu'elle ait accepté de collaborer sur ce titre à mes côtés. Je souhaitais travailler en duo car je ne vous cache pas que c'est ÉNORMÉMENT de travail : 44 créas à chaque fois c'est de la folie (et du bonheur). Il fallait trouver la personne parfaite: sérieuse, talentueuse, à l'écoute, avec du caractère, saine et drôle. Et puis, si possible il fallait que je la connaisse déjà pour qu'on ne s'embarrasse pas de la phase: je te connais pas alors je te teste. Avec Sabine, je savais que ça allait matcher tout de suite, qu'on serait à l'équilibre. Et puis travailler en duo c'est plus d'idées, plus de richesses, plus de tout. Et moi, ça me booste. Merci Sabine d'avoir fait des infidélités à tes crochets! 



Alors maintenant il est temps de vous parler de ce que contient ce nouvel opus de la collection Just Do It Yourself. Comme pour les précédents titres, les créations de "Objets récup" s'articulent autour de 5 tendances (entre 4 et 6 grandes créa à chaque fois):

  • Esprit Hygge : des créa cocoon
  • Impressions minérales: place au terrazzo, au moucheté, au marbré
  • Working girl: c'est la rentrée!
  • Mission upcycling: pour donner une nouvelle vie à vos objets du quotidien!
  • Pop my world: vives les couleurs! (et le design)

Et à chaque tendance on retrouve en plus 4 DIY minute pour bricoler vite et bien!

A la fin de l'ouvrage, 2 double-pages bullet journal pour s'inspirer. Ces pages sont réalisées par Julie du blog Zunzun qui a un don pour l'organisation (pas comme moi, donc!) et qui déborde d'imagination pour illustrer ces pages. Si le sujet vous intéresse, elle vient de publier un livre Petit guide pour grand bullet - Astuces et conseils illustrés pour réussir votre journal  (Ed. Le Temps Apprivoisé - 9.90 euros) dont j'aurai l'occasion de vous reparler.

Encore un petit mot avant de vous dévoiler quelques créations du livre. Si vous avez les précédents titres : "Objets Design" et "Objets nature" vous aurez remarqué que j'ai souvent détourné des objets (planche à découper par exemple) de leur fonction première pour m'en servir de support.  "Objets récup" est consacré à la récupération d'objet (c'est dans le titre ;-) ) mais également au détournement de matière ainsi le grillage devient support à crayons, la feutrine s'invente sur de nouveaux supports, les torchons de mamie se travestissent, la laine à feutrer se déguise... Souvent le terme récup renvoie à la réutilisation d'objets anciens, notamment chinés si bien qu'il est difficile de retrouver les mêmes objets. Avec Sabine, nous avons opté pour l'utilisation d'objets et de matériaux faciles de se procurer. Vous n'aurez donc pas besoin de partir chiner à 6h le dimanche matin! (ben oui il faut être reposée pour bricoler)

Un grand merci à nos partenaires: Créavéa, Milpoint, La croix et La manière, Créatives Cable, Fifi Jolipois, Montana colors, Cousines et compagnie et The Cinnamon patch pour le matériel et leur confiance. Merci merci merci!

Le livre est disponible en librairie dès aujourd'hui, pour le trouver il suffit de cliquer sur la formule magique ci-dessous: (oui c'est une formule)



And now, please, enjoy:



 © Photographies Fabrice Besse ; stylisme : Sonia Roy

  © Photographies Fabrice Besse ; stylisme : Sonia Roy


 © Photographies Fabrice Besse ; stylisme : Sonia Roy

Et hop! Pour celles qui veulent en voir plus il y a le feuilletage:

jeudi 24 août 2017

Wait & see

Me voilà dans une nouvelle tranche. 40 ans. Du coup j'ai eu envie de t'écrire un petit billet pour te parler de cette étape que tant de femmes redoutent. Depuis quelques années, je sens des trémolos dans les voix de celles qui passent cette ligne invisible comme si elle avait le pouvoir de tout miner. Je suis perplexe, j'avoue. Pourquoi est-ce un drame d'avoir 40 ans? Chacune (ou chacun) appréhende cet âge pour des raisons qui lui sont propre donc je ne vais pas entamer une conversation à ce sujet n'ayant aucune réponse à apporter. D'ailleurs quand tu poses la question, les personnes concernées ne savent pas pourquoi ce cap leur est si pénible. Je mettrais bien ça en parallèle (pour la femme) avec le baby blues: "pourquoi tu pleures?" "parc'que... je sais pô pourqwôaaaaaa j'pleure..."  Le truc incompréhensible tu en conviendras! Donc je vais me limiter à dire pourquoi j'accueille mes 40 ans à bras ouverts.

L'amorce d'une nouvelle dizaine est l'occasion pour moi de faire un bilan sur la décennie passée... Plutôt satisfaisant.  Voilà, le bilan est fait! Je garde la même maxime que pour la trentaine WAIT & SEE. Elle me réussit bien celle-là et correspond à mon état contemplatif avec un brin de lucidité tout de même (il faut bien mettre du beurre sur les épinards) (même si je n'aime pas les épinards). J'aime les nouvelles dizaines parce qu'elles sont pleines de promesses. Je suis une optimiste.

Pourquoi est-ce que je n'en fais pas tout un drame? Oh et bien c'est tout simple, la quarantaine je l'imagine bienveillante et cool. On dit que 40 ans c'est la nouvelle trentaine. Je ne suis pas totalement d'accord. Pendant la trentaine on court de partout: on veut réussir son job et se placer, on a des enfants et on veut être la mère parfait (un mythe), on veut tout (absolument tout) maîtriser, on veut garder la vie sociale de ses 20 ans et on se ruine en baby-sitter et en séances chez l’ostéopathe... Quelle idée aussi de continuer à déhancher son corps sur des barres de pole dance en discothèque. Dans la trentaine, j'ai eu l'impression de courir après le temps (bon c'est quand même un peu l'histoire de ma vie, se lever à 7h55 pour être à la fac à 8h c'est quelque chose que je gérais très bien)(a-t-on idée aussi de mettre des TP d'histoire de l'art le vendredi matin?) Paradoxalement courir après le temps est aussi mon moteur surtout au niveau de travail (wait & see tu te rappelles) donc je crois que sur ce point je ne changerai jamais. 
Enfin bref, côté vie personnelle je me rends compte que j'ai commencé à lâcher prise. La quarantaine - je le sens - c'est l'Acceptation. Pas la résignation hein! On s'accepte, on s'écoute, on se détache du regard (jugement?) des autres et putain on lâche prise. Pas le temps de faire ça, ho ben hein ça va on va pas en faire un flamby. Y a-t-il péril en la demeure? Non. Alors on ne va pas se prendre la tête. J'apprends à dire merde ou non si tu préfères. Et puis surtout j'apprends à ne pas me justifier. Nan mais hein bon! 

Pour vraiment tout te dire, je me dis qu'avoir 40 ans aujourd'hui c'est vraiment la classe. J'ai 40 balais et je danse toujours dans mon salon seule ou avec mes filles. Le déhanché est plus court mais c'est l'intention qui compte. Je chante comme une casserole et je m'en moque. Je délire avec mes filles. "Tu es trop drôle maman" ah ouais ma poule et tu vas voir on va continuer à se marrer! Je mets la musique à fond dans ma voiture et que c'est bon. J'ai connu  X-or et j'imagine encore que je "transmute". J'ai été amoureuse d'Albator et du Petit Prince des collines. Je fais partie d'une génération qui chante encore les génériques de sa jeunesse. Je voudrais bien voir la génération 2010 se déhancher sur l'âne Tro-tro en boîte de nuit. Quelle pitié! Je connais plein de tubes ringards mais au moins il y a des paroles sur mes chansons. J'ai craché dans mon Yop! J'ai eu un mange disque, un poste radio-cassette, un walkman, un discman, un lecteur mp3. J'ai connu les magnétoscopes: betamax et VHS, les lecteurs DVD et le numérique. J'ai connu le téléphone old school, j'ai eu un bipeur tamtam et un tatoo, fréquenté les cabines téléphoniques à pièces et à cartes et acheté un nokia 3310. J'ai connu les ordis à l'époque du DOS, j'ai même fait de la programmation et joué sur la première version de Prince of persia. Ma première séance de cinéma c'était "Dark Crystal" et la seconde "Le retour du Jedi". J'ai vu et apprécié (et ça continue) les énormes avancées des effets spéciaux au cinéma. Quelle chance! Vraiment! J'ai chanté et dansé sur de la musique avec des paroles en boîte de nuit. Paroles que nous connaissons encore aujourd'hui sur le bout des doigts. Elle sera belle la génération de Philippe Katerine lorsqu'elle chantera "La banane" à tue-tête.  J'ai collectionné les pin's, j'ai eu des little people, j'ai eu des pumps, porté des bodys... je fais partie de cette génération nostalgique et tellement cool. Cela m'amuse de voir que tout cela revient à la mode (même si je ne suis toujours pas convaincues par les macramés et les tissages)(les goûts, les couleurs)(et puis hein les bodys franchement on aurait pu s'en passer)

Avec Loulou, on se faisait la réflexion qu'on comparait beaucoup avec du "avant" ou du "quand" et qu'on utilisait pas mal le passé composé.  La preuve en est avec le paragraphe précédent. On râle même parfois parce que franchement certaines choses nous compliquent la vie (surtout moi). On regarde les coupes de cheveux des ados et leurs fringues, on se moque et on prie pour que la mode change vite et que les mecs n'aient plus des coupes de douille. On a remarqué qu'on avait des expressions has been. Et puis soudain, on a réalisé qu'on devenait des vieux cons. Vieux étant péjoratif ici puisque nous n'avons pas atteint un âge canonique et qu'on est encore bien loin de se sentir vieux. Bref, cette idée nous a fait marrer! A 40 ans on n'est plus les petits cons de quelqu'un mais les vieux cons de quelqu'un et franchement ça fait une sacrée différence. On va pouvoir se la péter à faire des leçons à tous les jeunes de service, à distiller notre pseudo-sagesse, pouvoir emmerder les jeunes et râler parce qu'ils se garent devant chez nous. Ah oui on va bien se marrer en fait à se faire passer pour des vieux cons alors qu'en vrai on est ultras cools!

Alors vive la quarantaine et les vieux cons en devenir!
(et puis wait & see)

jeudi 29 juin 2017

Corfou vs Arizona

En mai, prise d'une subite envie de coudre, je me suis un peu lâchée côté jersey. J'ai une certaine appréhension lorsqu'il s'agit de choisir des tissus sur le web, j'aime bien toucher avant d'acheter. Entre les compositions et l’élasticité c'est un peu du chinois pour moi. Comme les cousettes (pluriel!!!) que je prévoyais de faire étaient destinées à Marine qui va vers ses 10 ans, j'ai également du mal à trouver du jersey qui ne soit pas trop bébé mais pas trop flashy ou encombré de motifs. Bref, j'ai des idées bien arrêtées sans savoir ce dont j'ai réellement envie. Moi? Compliquée? Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Enfin, toujours est-il que j'ai écumé pas mal de site pour trouver mon bonheur.
J'étais "pucelle" du site The Sweet Mercerie... en effet je n'y avais jamais trouvé matière à emmanchure (équivalent de chaussure à son pied en couture) et surtout je me suis quand même bien calmée sur le tissu depuis un moment (aaaaaaamen seigneur!). Mais par un chemin scabreux, je me suis retrouvée sur leur site et je suis tombée in love devant un jersey cactus et pois. Viscose et polyester... j'ai hésité... et puis finalement je me suis dit au pire... il ne servira à rien (le pire donc!) et voilà comment j'ai vite été convaincue (mais non je ne suis pas une fille facile!)  et dépucelée. Et franchement, au final, je suis heureuse de mon choix.
Aujourd'hui donc, je vous montre une nouvelle version de la robe Corfou de Ikatee dans ce jersey cactus et pois de The sweet mercerie. J'ai zappé la poche de devant et opté pour une pose de l'élastique à la taille façon smock.  Comme le jersey est assez fin, j'ai choisi de ne pas mettre de parmenture au modèle et du coup j'ai zappé la fente dans le dos. J'ai vérifié avant que la tête passait bien sans ;-). Du coup en supprimant toutes ces étapes, je gagne un temps fou. Mais il n'y a pas que cela qui me fait gagner du temps. J'avais noté le terme "Wonder tape" chez Lou & Jo, j'ai donc mené mon enquête et désormais tu peux m'appeler Miss Marple. Bon en fait d'enquête, j'ai tapé "Wonder Christelle Beneytout" sur google parce que si quelqu'un a la réponse et est wonder c'est elle. Et Banco! Effectivement, Christelle en parle ici. Donc le wonder tape c'est quoi? C'est un ruban de scotch double face (6mm) HYDROSOLUBLE. Donc pour faire des ourlets sur du jersey un peu chiant (ou pas) c'est juste parfait et ça ne bouge pas pendant la couture. Vous pourrez en trouver dans la boutique de Christelle, attention, il n'y en aura pas pour tout le monde, surtout si je passe avant HA HA HA!
Comme je me suis passée de la parmenture pour Corfou, je devais donc faire un ourlet assez fin à l'encolure et les ourlets des manches sont aussi très fins, donc autant vous dire que le Wonder tape c'est la vie c'est trop le bonheur! Essayez, vous verrez! 

Sans plus attendre, voilà des photos de cette nouvelle robe Corfou cousue pour Marine en taille 8 ans.
PS: la robe Corfou est désormais disponible jusqu'à la taille 12 ans, je vous laisse imaginer ce que portera ma nana l'été prochain!










jeudi 22 juin 2017

Baladeuse au crochet

Bon les filles! Je me relâche car voilà un bout de temps que je veux vous parler de Molla Mills. Cette généralissime créatrice finlandaise que je suis depuis longtemps sur son compte instagram. C'est par hasard que je suis arrivée sur son profil et comment vous dire? Je suis tombée sous le charme au premier coup d’œil, RIEN ne vaut son style, ses créations, son talent. C'est absolument unique. Tellement unique que j'étais prête à apprendre le finlandais pour pouvoir crocheter ses modèles. Même pas peur... enfin si mais heureusement ses livres étaient traduits en anglais. Je me les procurais donc et pestais parce que le 2 n'avait pas encore été traduit. Mais à mon grand désarroi je n'ai jamais eu le temps de crocheter quoi que ce soit de ses livres. Cela dit rien que de tourner les pages de ceux-ci me suffisait. Ils sont tellement soignés que c'est un réel plaisir. Néanmoins, je me disais que c'était vraiment dommage de ne pas avoir ces livres en français. Un manque! Une aberration! Un scandale!

J'ai hésité à envoyer une lettre anonyme aux différents éditeurs français de loisirs créatifs genre: "Publiez Molla Mills sinon... je n'achète plus vos livres" mais hein bon, si c'est pour être fichée B (comme barge) merci bien. Déjà qu'au boulot de La Reloux mon blog est fiché X... (no comment) Bon bref... entre temps voilà que moi aussi je me mets à écrire des livres et c'était l'occasion rêvée de glisser à mon éditrice préférée chez Le Temps Apprivoisé: "Salut comment ça va? tu connais Molla Mills?",  "T'ai-je parlé de Molla Mills?" "Haaa c'est teeeelllement dommage que Molla Mills ne soit pas traduite en français", "et donc pour revenir sur le Just do it yourself - Molla mills - j'ai pensé - Molla Mills - faire une suspension - Molla Mills - qui serait..." Et bref, un jour, dans ma boîte aux lettres est arrivé "Génération crochet - Horizons graphiques" aux éditions - je te le donne en 1000, Emile - Le Temps Apprivoisé (it was really unexpected!). Danse de la joie dans l'atelier et surtout cela méritait largement que je me dégrippe les mains pour crocheter un des projets du livre.

J'ai choisi de réaliser un objet utile. Je précise parce que j'ai quand même beaucoup de bazar chez moi et j'essaye de justifier mes choix à ma conscience en permanence. J'ai presque l'impression de plaider devant la cours suprême quand je défends mes choix: "Votre honneur, il me fallait une trousse pour mettre ma crème solaire!". Donc mon choix s'est porté sur l'habillage de gaine électrique pour réaliser une baladeuse. Note pour plus tard: prendre le temps de méditer sur mon obsession pour les luminaires. Bientôt, je vous parlerai de cela! Quelques mots sur ma baladeuse au crochet, enfin MES, puisque j'en ai fait deux. "Votre honneur, les baladeuse c'est comme mes sandales, elles vont par paire". J'ai utilisé du fil DMC Natura blanc Ibiza (01), passion (26) et moss green (75) avec un crochet 2,5.  Pour le matériel électrique, j'ai acheté mon matériel chez un des partenaires de la collection Just Do it Yourself : Créatives cables que je vous conseille fortement: grand choix, qualité, pas cher, efficacité. J'ai opté pour une douille E27 avec interrupteur intégré que je trouve ultra pratique et une fiche.





Je vous conseille sincèrement l'ouvrage Génération crochet - Horizons graphiques, les projets sont très très très bien expliqués et les pas à pas en images ultra détaillés. Les créations sont superbes, les images donnent l'eau à la bouche et le format du livre est vraiment pratique (souple). Vous pouvez visionner des extraits du livre ici. Une dernière précision: pour le projet que j'ai choisi, le pas à pas ne détaille pas que le "crochetage" de la gaine mais explique également le montage électrique pour raccorder votre baladeuse. Plus que parfait donc! Vivement que je me penche sur le prochain livre de Molla Mills!



lundi 29 mai 2017

Objets Nature - Just Do It Yourself / Mon nouveau bébé



Je t'ai encore fait des cachotteries! Alors que mon premier livre : "Just Do it Yourself - Objets design" aux éditions Le Temps Apprivoisé sortait au mois de mars, je mettais en cachette le point final au second livre. Autant dire que tes félicitations et tes encouragements à ce moment là étaient de véritables boosters pour finir ce second opus de la collection Just Do It Yourself. Pour cela, je ne te remercierai jamais assez! C'était véritablement incroyable.

J'espère que tu feras le même accueil à ce second livre OBJETS NATURE - dont je suis ultra fière - qui s'articule autour de 5 tendances actuelles:

- Jungle spirit
- Nude attitude
- Matières ajourées
- Into green
- Inspirations brutes



    Pour chaque partie, une page tendance, des créations avec pas à pas en images et enfin des DIY minute (- de 15 minutes) pour créer vite mais super bien. En tout, c'est 44 DIY qui parsèment le livre avec toujours des titres et des accroches à la "Et puis la neige" pour ne pas trop se prendre au sérieux en créant. Lorsque les créations du livre nécessitent un gabarit, il y a la possibilité de les photocopier mais, si comme moi, tu n'aimes pas écrabouiller ton livre sur la photocopieuse tu peux les télécharger soit par QR code (direct) ou via une adresse web où ils sont tous répertoriés et où tu pourras les télécharger. A la fin de l'ouvrage, tu trouveras 2 double-pages de bullet journal soit pour y noter directement ce qui est important pour toi soit à reproduire dans ton propre bullet journal. Dans le premier livre, j'étais derrière ces pages mais pour "Objets Nature" c'est une sacrée starlette qui ne connaît pas le syndrome de la page blanche qui m'a fait l'honneur d'accepter de venir occuper cette partie du livre. Aka: Julie du blog Zunzùn que je t'invite à aller explorer d'urgence!

    Pour découvrir le "Just Do It Yourself - Objets Nature", voici quelques images à feuilleter:


    Le livre est déjà disponible en pré-commande sur Amazon, il te suffit de cliquer sur le titre et hop dans ton panier:



    Et si tu n'as pas encore le premier (coquine!), rien ne t'empêche de commander le 1er avec: Objets design

    Et bien entendu, "Objets Nature" sera également disponible dans toutes les bonnes librairies à partir du jeudi 1er juin.


    OBJETS NATURE en quelques mots:

    Sur le premier livre "Objets Design", tout n'était que découverte et c'était passionnant, j'étais très excitée par tout ce qui se passait autour puisque j'assistais (et participais) à la création d'une collection. Avec "Objets nature", je peux dire, avec le recul, que l'expérience est totalement différente. Cette thématique nature déjà. Elle correspond par bien des égards à ma façon d'être. Je te précise quand même que ça ne signifie pas que je créé à oilp dans mon atelier non je te parle de mon caractère. Je suis nature. Nature, pour moi, c'est la simplicité. C'est être sans fioriture, sans artifice, sans chichiponpon, sans calcul. Toutes les idées du livre sont arrivées comme ça, sans avoir besoin de les provoquer. C'est de la création comme je l'affectionne, celle où tu imagines et qu'ensuite tu te laisses guider par ton instinct qui t'oriente dans tes choix. C'est idiot mais au moment où j'écris ces mots, me vient à l'esprit ce slogan pour une pub de café soluble qui terminait par "pas la peine d'en mettre un max". Et bien, c'est tout comme ici et les objets crées pour ce livre suivent, en filigrane, cette ligne directrice avec une volonté: que l'objet soit simple à créer et que le résultat se laisse regarder pour que les motifs dont il se pare, le végétal qui le constitue, l'objet détourné qui est sa base ou encore la matière dont il est fait puisse suffire à en faire un bel objet tant utile que décoratif. Le mot nature au sens large fait écho dans chaque création et certaines peuvent même vous pousser dans une réflexion contemplative. Quel programme!

    Là tu te dis que je suis partie dans une envolée lyrique bien sérieuse mais c'est important, pour moi, de t'expliquer que le processus créatif derrière Objets nature - Just do it yourself  n'est une pas commande. Il y a un éditeur derrière moi mais j'ai une liberté que tu n'imagines pas. Je peux changer d'avis sur une création, prendre un virage à 90°, dire non, aller acheter du matériel précis et revenir avec autre chose simplement parce que j'ai eu une illumination dans les allées. Je travaille quasiment sans contrainte (sinon celle du temps) et c'est vraiment génial!  En plus j'ai des partenaires extra qui me font confiance: Les Demoiselles de l'air, Creatives cable, Milpoint, La Croix et La Manière... Merci encore à eux. Je rajoute à cela des filles géniales qui comprennent que Maman est dans son atelier et que chuuut elle travaille et un mari prêt à tout sacrifier - même la Saint Valentin - et il n'en faut pas plus pour que je sache que vraiment j'ai beaucoup de chance!


    OBJETS NATURE en quelques images:


    Pour cette partie, je tiens à remercier le photographe Fabrice Besse qui fait un travail formidable ainsi que Sonia Roy. Tous 2 sont une gentillesse et d'une hospitalité sans nom.

    J'espère que ce que tu verras ci-après te donnera l'eau à la bouche car, autant te prévenir, ce n'est que la partie émergée du livre que je te donne à voir ! ;-)


        








    Crédits photos: © Fabrice Besse

    lundi 22 mai 2017

    Un jour j'irai à Corfou avec toi...

    Dans mon ascension sur le Mont Couture, je te présente la robe Corfou de Ikatee. J'avais repéré ce modèle dès sa sortie, du coup au mois d'avril j'ai soudain décidé de la coudre, hop hop hop sur le site... et puis le doute. Est-ce que par hasard, je ne l'avais pas déjà acheté? Et bien si! C'est dire comme je l'aimais quand il est sorti ce patron! Bref, j'avais un coupon de jersey rayé acheté au destockage de Mamzelle fourmi qui clamait "moi moi moi!" dans mon armoire à tissu.  Donc, c'était décidé: j'allais coudre pour Clem. Je couds plus rarement pour elle because après elle - misère - je n'ai plus de boulet (sauf si à l'insu de mon plein gré j'ai un enfant caché)(mais à priori non). Donc coudre pour elle c'est me dire que je ne verrai plus mes enfants dans ma cousette après une saison. Mais - hahaha - je suis plus forte que ça et merde alors, Clem vaut bien une cousette. Donc hop fissa, je coupe un 6 ans pour ma minette qui en a 7. Je te fais des raccords de folie avec mes rayures. Ce jersey est nickel il faut bien le dire. Je m'applique tant que tant. Je ne fais pas les poches... ha merci hein les kilos de sable dans les poches disséminés à l'arrière de la voiture. Donc pas de poche! Pour la ceinture élastique, j'opte pour un fil élastique, point zig-zag, je tire et tadam! Parfait. J'enfile... et là... là... C'est le drame! Comment te dire que Clem nage dedans. Je revérifie tout le bousin : patron, carré test... ben non c'est bien du 6 ans.

    Et là, je te le donne en 1000 (Emile), j'ai commis la bourdasse de la couturière du dimanche (celle que je suis en train de devenir), j'ai omis d'aller voir ailleurs non pas si j'y étais mais quels étaient les retours sur ce modèle. Et bien ça taille légèrement grand. "Merdum cacatum" comme dirait sœur Marie-Clarence. Mes mains fébriles ôtent dare-dare (et motus) la robe et telle Fabienne Lepic je hurle le nom de Marine dans les escaliers... "Mets-toi à poil ma poule et essayes cette robe." Et ouffffff, elle pourra la porter (un peu) et ensuite la transmettre à Clem. On fera une cérémonie, toussa-toussa. Bref, l'histoire se finit bien et j'aime vraiment beaucoup ce modèle que je trouve ultra simple à réaliser. Donc même si ça taille un peu grand, je suis sous le charme de Corfou!
    Et maintenant des images!








    et puis tout de même, je te montre Clem avec!