jeudi 24 août 2017

Wait & see

Me voilà dans une nouvelle tranche. 40 ans. Du coup j'ai eu envie de t'écrire un petit billet pour te parler de cette étape que tant de femmes redoutent. Depuis quelques années, je sens des trémolos dans les voix de celles qui passent cette ligne invisible comme si elle avait le pouvoir de tout miner. Je suis perplexe, j'avoue. Pourquoi est-ce un drame d'avoir 40 ans? Chacune (ou chacun) appréhende cet âge pour des raisons qui lui sont propre donc je ne vais pas entamer une conversation à ce sujet n'ayant aucune réponse à apporter. D'ailleurs quand tu poses la question, les personnes concernées ne savent pas pourquoi ce cap leur est si pénible. Je mettrais bien ça en parallèle (pour la femme) avec le baby blues: "pourquoi tu pleures?" "parc'que... je sais pô pourqwôaaaaaa j'pleure..."  Le truc incompréhensible tu en conviendras! Donc je vais me limiter à dire pourquoi j'accueille mes 40 ans à bras ouverts.

L'amorce d'une nouvelle dizaine est l'occasion pour moi de faire un bilan sur la décennie passée... Plutôt satisfaisant.  Voilà, le bilan est fait! Je garde la même maxime que pour la trentaine WAIT & SEE. Elle me réussit bien celle-là et correspond à mon état contemplatif avec un brin de lucidité tout de même (il faut bien mettre du beurre sur les épinards) (même si je n'aime pas les épinards). J'aime les nouvelles dizaines parce qu'elles sont pleines de promesses. Je suis une optimiste.

Pourquoi est-ce que je n'en fais pas tout un drame? Oh et bien c'est tout simple, la quarantaine je l'imagine bienveillante et cool. On dit que 40 ans c'est la nouvelle trentaine. Je ne suis pas totalement d'accord. Pendant la trentaine on court de partout: on veut réussir son job et se placer, on a des enfants et on veut être la mère parfait (un mythe), on veut tout (absolument tout) maîtriser, on veut garder la vie sociale de ses 20 ans et on se ruine en baby-sitter et en séances chez l’ostéopathe... Quelle idée aussi de continuer à déhancher son corps sur des barres de pole dance en discothèque. Dans la trentaine, j'ai eu l'impression de courir après le temps (bon c'est quand même un peu l'histoire de ma vie, se lever à 7h55 pour être à la fac à 8h c'est quelque chose que je gérais très bien)(a-t-on idée aussi de mettre des TP d'histoire de l'art le vendredi matin?) Paradoxalement courir après le temps est aussi mon moteur surtout au niveau de travail (wait & see tu te rappelles) donc je crois que sur ce point je ne changerai jamais. 
Enfin bref, côté vie personnelle je me rends compte que j'ai commencé à lâcher prise. La quarantaine - je le sens - c'est l'Acceptation. Pas la résignation hein! On s'accepte, on s'écoute, on se détache du regard (jugement?) des autres et putain on lâche prise. Pas le temps de faire ça, ho ben hein ça va on va pas en faire un flamby. Y a-t-il péril en la demeure? Non. Alors on ne va pas se prendre la tête. J'apprends à dire merde ou non si tu préfères. Et puis surtout j'apprends à ne pas me justifier. Nan mais hein bon! 

Pour vraiment tout te dire, je me dis qu'avoir 40 ans aujourd'hui c'est vraiment la classe. J'ai 40 balais et je danse toujours dans mon salon seule ou avec mes filles. Le déhanché est plus court mais c'est l'intention qui compte. Je chante comme une casserole et je m'en moque. Je délire avec mes filles. "Tu es trop drôle maman" ah ouais ma poule et tu vas voir on va continuer à se marrer! Je mets la musique à fond dans ma voiture et que c'est bon. J'ai connu  X-or et j'imagine encore que je "transmute". J'ai été amoureuse d'Albator et du Petit Prince des collines. Je fais partie d'une génération qui chante encore les génériques de sa jeunesse. Je voudrais bien voir la génération 2010 se déhancher sur l'âne Tro-tro en boîte de nuit. Quelle pitié! Je connais plein de tubes ringards mais au moins il y a des paroles sur mes chansons. J'ai craché dans mon Yop! J'ai eu un mange disque, un poste radio-cassette, un walkman, un discman, un lecteur mp3. J'ai connu les magnétoscopes: betamax et VHS, les lecteurs DVD et le numérique. J'ai connu le téléphone old school, j'ai eu un bipeur tamtam et un tatoo, fréquenté les cabines téléphoniques à pièces et à cartes et acheté un nokia 3310. J'ai connu les ordis à l'époque du DOS, j'ai même fait de la programmation et joué sur la première version de Prince of persia. Ma première séance de cinéma c'était "Dark Crystal" et la seconde "Le retour du Jedi". J'ai vu et apprécié (et ça continue) les énormes avancées des effets spéciaux au cinéma. Quelle chance! Vraiment! J'ai chanté et dansé sur de la musique avec des paroles en boîte de nuit. Paroles que nous connaissons encore aujourd'hui sur le bout des doigts. Elle sera belle la génération de Philippe Katerine lorsqu'elle chantera "La banane" à tue-tête.  J'ai collectionné les pin's, j'ai eu des little people, j'ai eu des pumps, porté des bodys... je fais partie de cette génération nostalgique et tellement cool. Cela m'amuse de voir que tout cela revient à la mode (même si je ne suis toujours pas convaincues par les macramés et les tissages)(les goûts, les couleurs)(et puis hein les bodys franchement on aurait pu s'en passer)

Avec Loulou, on se faisait la réflexion qu'on comparait beaucoup avec du "avant" ou du "quand" et qu'on utilisait pas mal le passé composé.  La preuve en est avec le paragraphe précédent. On râle même parfois parce que franchement certaines choses nous compliquent la vie (surtout moi). On regarde les coupes de cheveux des ados et leurs fringues, on se moque et on prie pour que la mode change vite et que les mecs n'aient plus des coupes de douille. On a remarqué qu'on avait des expressions has been. Et puis soudain, on a réalisé qu'on devenait des vieux cons. Vieux étant péjoratif ici puisque nous n'avons pas atteint un âge canonique et qu'on est encore bien loin de se sentir vieux. Bref, cette idée nous a fait marrer! A 40 ans on n'est plus les petits cons de quelqu'un mais les vieux cons de quelqu'un et franchement ça fait une sacrée différence. On va pouvoir se la péter à faire des leçons à tous les jeunes de service, à distiller notre pseudo-sagesse, pouvoir emmerder les jeunes et râler parce qu'ils se garent devant chez nous. Ah oui on va bien se marrer en fait à se faire passer pour des vieux cons alors qu'en vrai on est ultras cools!

Alors vive la quarantaine et les vieux cons en devenir!
(et puis wait & see)

35 commentaires:

  1. Excellent, j'ai lu cette histoire avec un petit sourire en coin qui disait: en voilà une qui viellit bien, ça fait plaisir. J'ai 40 et 8 ans de plus, c'est GENIAL! on prend de la hauteur. C'est exactement comme vous le vivez. Bravo je vous souhaite une belle quarantaine!

    RépondreSupprimer
  2. je suis complètement en phase avec toi. Tu me fais trop rire, ton écrit, ta façon de relativiser. La seule différence que j'ai subi après mes quarantes ans, c'est que mon corps commençait à rouiller et ça vraiment ca fait C...... et les cheveux blancs mais sinon je suis plus posé et je me mets moins la pression et franchement c'est une bonne chose.

    RépondreSupprimer
  3. Waiting and seeing with You Girl!

    RépondreSupprimer
  4. A 40 ans on ose envoyer bouler les personnes qui nous importunent ce qui est un grand luxe! A 50, on se détache pour se recentrer sur l'essentiel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais enfin connaitre le luxe ;-) Yihaaaaaaaaaaa

      Supprimer
  5. Tu me fais toujours autant marrer et je t'imagine te déhancher dans ton salon!!! Et c'est vrai que t'es trop cool. Énormes bises, tes 40 ans sont le début de belles surprises que la vie t'offrira car tu sais merveilleusement les accueillir. Emilie

    RépondreSupprimer
  6. Très bien dit, moi à 40 ans (44 demain) j'ai la vue qui a baissé d'un coup ! Mais j'ai toujours voulu des lunettes :) ;) sinon ça s'est super bien passé, beaucoup n'y sont pas arrivés, c'est une chance et c'est comme cela que je prends chaque annif (pour l'instant ) ;) je n'hésiterai pas à envoyer vers ton post les "sensibles de l'âge nouveau " bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je suis une binoclarde depuis presque toujours et je kiffe!

      Supprimer
  7. Je te souhaite un excellent anniversaire, ici l'an prochain je change de dizaine, ce sera l'étape des 50 ans.... et après....ce qui est bien c'est que les enfants étant devenus adultes, on reprends notre vie, on a du temps, on ralenti le rythme déjà ralenti dans la 40aine! je trouve ça trop bien, mille bisous et tu as toute une décennie pour t'éclater :-)

    RépondreSupprimer
  8. Tu as la joie dans la peau et ça se ressent !! Je n'ai pas pris le temps de te le souhaiter ce jour de tes 40 ans, je le fais ICI HAPPY FOURTYFOLIE :) Pour moi 40 ans non plus ça n'a pas été affolant. J'avais plus de pression pour les 30, et à mes 40 je me sentais raccord avec moi. Je suis d'accord avec tout ce que tu dis :) Je vais tout bientôt avoir 40+6 et là ça va encore (ça dépend des jours)... Parce que le moral tient bon, parce que mes articulations aussi ! La flippante pour moi c'est passer les 50 en me trouvant encore pas mal dans le miroir et en forme, avec le cardio qui tient bon quand le déhanché dans le salon se fait encore. Seule évidemment, parce que les ados, ils ne disent plus "t'es folle maman" mais "c'est trop chelou" de voir sa mère danser :)
    Enormes bisous et keep it that way !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fabienne! Un jour on se fera une séance de danse dans ton salon!

      Supprimer
  9. !!!! );););););) ..... j'adore ! non parce que j'ai 40 ans ( beaucoup plus) mais justement parce que ce "beaucoup plus" me permet de penser que 40 ans est l'âge d'or, le plus merveilleux des âges ... enfin on nous prend au sérieux sans que nous ayons perdu notre impertinence. jusqu'à 40 ans j'en avouais 28 en rigolant, depuis mes 40 ans, je suis restée bloquée (dans ma tête parce que le reste échappe un peu ...!!!). J'avais lu quelque part que l'on met 40ans pour se "faire une tête", et qu'ensuite en est "responsable de sa gueule"...
    le truc me semble-t-il est de ne jamais accepter de se sentir vieux, ne jamais lacher ses passions, surtout ne jamais refuser d'évoluer, d'apprendre, de rire, d'être déraisonnable, de faire des projets, de se projeter, le tout dans la légèreté.
    ceci dit sans nostalgie, parce que chaque dizaine apporte de jolies choses, mais la plus belle de toutes, alors qu'on commence in peto a faire un hypothétique compte à rebours ..., c'est la venue (pour ne pas dire l'intrusion) dans notre vie de nos petits enfants ....... mais ca pour la quatra que vous êtes, c'est pour dans trés, trés longtemps !!! le plus beau compliment que m'a fait (involontairement !) mon petit fils de 5 ans a été de me qualifier de "vieille jeune" ... (bon d'accord je me raccroche un peu beaucoup au second qualificatif !) c'est quand même mieux qu'une jeune vieille ! aujourd'hui les femmes équilibrées ne cherchent plus à cacher leur âge, elles continuent simplement la route sans rien lâcher de ce qui est important pour elles et c'est sans doute pourquoi elles paraissent belles, les rides ne font rien (enfin pas tout !) à l'affaire !!!
    en fait on est vieux quand on se met soi-même au ralenti ...restez cool, gaie, entreprenante pour ce qui vous tient à coeur, partagez, ne boudez jamais votre plaisir,toujours écoutez votre petite voix (...)et ne vous occupez plus du calendrier !
    trés bel anniversaire, resplendissante(s) dizaine(s) à venir
    elizabeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rester soi-même et naturelle c'est ce qui compte le plus! Merci pour ton message.

      Supprimer
  10. Non mais 40 ans c'est le top! On est beaux et épanouis à cet âge le meilleur pour moi. J'ai quelques( beaucoup)d' années de plus et 50 a été une étape plus difficile, c'est surtout ce qu'on entend qui est hallucinant ! On reste la même personne même si on évolue avec ce que la vie nous apporte et ce qu'on décide de faire.Ne jamais se perdre de vue, se concentrer sur ce qui est important en minimisant le reste autant que possible, pour ne pas se perdre en chemin et gâcher sa vie.Bonne décennie !

    RépondreSupprimer
  11. C'est simple : j'adore ! Vous mettez en paroles mon ressenti... j'aborde la dizaine du dessus, je viens d'avoir 50 ans. Bizarre car je me sens la même. juste plus calme, plus sereine, plus posée... c'est donc ça !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon anniversaire en retard alors et surtout be happy!

      Supprimer
  12. Génial !! J'adore tes textes ^^ J'ai hâte d'être dans 2 ans ! :D

    RépondreSupprimer
  13. Je ne peux qu'être d'accord avec toi, la quarantaine, c'est le pied ! Bel anniversaire :)

    RépondreSupprimer
  14. Tellement ça !!!!
    Bienvenue dans cette belle dizaine !

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour cet agréable moment de lecture. Comme je dis souvent, lors du passage à la quarantaine, tu étais une vieille trentenaire, tu deviens une jeune quadra.

    RépondreSupprimer
  16. Ah, MS-DOS je l'avais oublié celui-là, tiens !! Comme d'habitude, tu m'as bien fait rire avec ta "chronique d'une dizaine de plus", je ne devrais presque plus me sentir concernée, vu que j'ai commencé à glisser vers la dizaine du dessus (46 printemps...), mais il y a des images irrésistibles (l'ane Tro-tro en boite de nuit, j'adore l'idée ...)
    Allez, bon anniversaire, belle quarantaine et RV dans dix ans pour nous parler des 50 (d'après Florence Foresti, c'est encore mieux : " comme l'adolescence, mais avec une carte bleue..." )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Ma carte bleue est rose... tout un programme en perspective! ;-)

      Supprimer
  17. N'ayant pas encore l'âge fatidique, je m'abstiendrai de tout commentaire sur la question... Mais merci et bravo pour ces paroles sereines, et surtout : joyeux anniversaire !!! Bises

    RépondreSupprimer
  18. Tu sais que je te kiffe toi ! tu as tout bien résumé le fond de ma pensée. Tout comme toi, je suis passée du côté obscur depuis cet été, et je dois dire que ça me plaît bien. Je me sens mieux dans ma tête et dans mon corps comme jamais, et surtout, je suis de plus en plus bienveillante avec moi-même, et putain que c'est bon ! (et je dis toujours autant de gros mots, personne n'est parfait ^^).

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre:
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier